2e Infolettre de novembre

Bonjour – Greetings – Shé:kon

 En octobre dernier j’ai envoyé une lettre à tous les maires des Basses-Laurentides et aussi au maire de St-Colombant. Lettre aux maires B-L. Aucun n’a donné suite. Alors, c’est à nous de passer aux actes :

  •  Plaque commémorative pour les deux compagnies et le gouvernement qui ont aidé notre citoyen lors de ses vacances à Cuba  Plaque à offrir
  • Demander à votre conseil d’offrir de payer l’option de retrait aux premiers 100 citoyens qui leur font la demande
  • Demander à votre conseil de passer une norme basée sur l’article 19 du document Loi sur les compétences municipales interdisant les compteurs « intelligents » LOI SUR LES COMPÉTENCES MUNICIPALES – MUNICIPAL POWERS ACT
  • Demander au conseil d’envoyer une lettre aux citoyens annonçant le rabais des frais de l’option de retrait Lettre aux citoyens de chaque municipalité
  • Voter « Pour » ou « Contre » les compteurs « intelligents » chez CIBL – Trop tard, il fallait voter avant le 25 novembre

Plaque commémorative

 Vous trouverez en annexe la soumission pour les trois plaques. Nous avons besoin de votre aide pour couvrir ces frais. Nous allons inviter à une conférence de presse les représentants des compagnies et aussi du consulat cubain. En annexe le message qui va sur chaque plaque :

Pour la chaîne hôtelière :

En témoignage de notre reconnaissance de votre générosité exceptionnelle envers José Lévesque, citoyen québécois souffrant d’hyper sensibilité électromagnétique lors de son séjour à votre hôtel à Cayo Guillermo, Cuba

Pour Sunwing :

En témoignage de notre reconnaissance de votre générosité exceptionnelle envers José Lévesque,  citoyen québécois souffrant d’hyper sensibilité électromagnétique lors de son voyage à Cayo Guillermo, Cuba

Au gouvernement cubain

En témoignage de notre reconnaissance de votre générosité exceptionnelle envers José Lévesque,  citoyen québécois souffrant d’hyper sensibilité électromagnétique lors de son séjour à Cayo Guillermo, Cuba

Ce qu’est arrivé à José Lévesque n’est pas anodin et nous devons montrer plus de savoir-vivre que nos municipalités; c’est aussi un exemple de persévérance qui a permis à José de jouir des vacances comme tout le monde a droit. Les personnes EHS sont souvent découragées de se faire dire que tout est dans leur tête et finissent pour ne plus se battre. José est une inspiration pour eux et nous devons souligner son courage et la générosité de ces étrangers qui ont eu plus de cœur que nos pures laines.

Avec les taxes la facture monte à 220 $ – Vous pouvez faire un don en cliquant ici.

Une fois l’argent en main, la commande sera passée et vous serez tous invités à participer à la remise du prix humanitaire.

Demandes au conseil

L’aventure de José et les demandes au conseil sont bien décrites dans la lettre envoyée aux maires, je vous invite à prendre connaissance, voir annexe.

J’ai préparé une lettre que vous pouvez offrir au conseil de ville et leur demander de l’envoyer aux citoyens ou au moins de la poster sur leur site Web. Deux municipalités ont posté la lettre dans leur site Web, une a envoyé la lettre par la poste. Toutes mes excuses, mais je n’ai pas eu de réviseur disponible pour aujourd’hui et il faut absolument que ce courriel parte aujourd’hui même pour que vous votiez chez CIBL. SVP, corrigez les fautes que vous trouverez. Merci.

Nous avons peu de temps pour agir; il faut que chaque citoyen se présente à la prochaine séance de son conseil municipal pour faire les demandes.

Voter « Pour » ou « Contre » les compteurs « intelligents » chez CIBL

 Vous avez jusqu’à aujourd’hui pour voter, demain le résultat sera annoncé. Nous ne pouvons qu’imaginer qu’HQ et ses associés ont commencé à voter depuis la semaine dernière. Soyons nombreux à voter, demandez à tous vos contacts de le faire.

Vous pouvez écouter le débat et l’interview au complet sur leur site Web.

Merci à tous de votre aide et appui solidaire. Ensemble nous y arriverons.

Publicités

Article dans Le Nouvelliste

Le Nouvelliste – Compteurs intelligents: un professeur de l’UQTR s’invite dans le débat

Hydro-Québec réagit à un article paru dans Le Nouvelliste

Basses-Laurentides refuse réagit à la lettre d’HQVersion détaillée: Le regroupement citoyen Basses-Laurentides refuse rectifie les propos d’HQ.

Rosemère, le 8 novembre 2014 – Le regroupement citoyen Basses-Laurentides refuse réagit à la lettre d’HQ et rectifie les faits.

Sachez non seulement qu’HQ finance (aussi bien directement qu’indirectement) les études, mais les influence également en envoyant son médecin-conseil, Michel Plante, participer à des colloques où des décisions sont prises sur les effets non thermiques des champs électromagnétiques. (CEM) Après tout, notre société d’État détient le quasi-monopole de cette province et, par conséquent, se trouve à être responsable des effets produits par ses lignes haute tension. De plus, Michel Plante a été un collaborateur de longue date de Michael Repacholi, coauteur d’une des études mentionnées par HQ lors de la présentation devant la régie et qui a été trouvé coupable de liens étroits avec l’industrie et destitué de son poste au WHOIEMFP. À ce jour, les données de l’étude du Pr G. Theriault : Association between Exposure to Pulsed Electromagnetic Fields and Cancer in Electric Utility Workers in Quebec, Canada, and France (1994)., financée par HQ, sont interdites aux chercheurs.

 Jusqu’à aujourd’hui, aucune étude n’a été publiée sur les effets des rayonnements des CI ou de leurs infrastructures sur l’humain ou les animaux. Il faut des décennies pour avoir des statistiques valables lors d’une étude épidémiologique. Le déploiement des CI ne fait que commencer.

La Société royale du Canada a dû retirer trois réviseurs du Code 6, notamment Daniel Krewiski, accusé de conflits d’intérêts majeurs. Deux scientifiques indépendants du comité de révision de cette Société, faisant partie des sept réviseurs officiels, affirment que la révision était incomplète et des données pertinentes ont été délibérément écartées.

Le rapport du CRIQ a démontré qu’à un mètre de distance, les salves sont de 55 000 µW/m2.

Pour ce qui est des 125 millions de CI déjà installés dans le monde, ils ne sont pas tous à radiofréquences (RF). Particulièrement en Europe, le déploiement est au ralenti et plus de 40 % des pays n’ont pas l’intention de les installer. L’industrie se dirige donc vers l’Asie, vu qu’en Amérique du Nord, le déploiement est retardé par l’opposition citoyenne ainsi que la coupure des subventions du gouvernement américain.

Même HQ admet que le déploiement ne sera terminé qu’en 2018. Nous, les citoyens, nous pouvons arrêter ce déploiement, mais seulement si la volonté de s’y opposer est présente. C’est malheureusement grâce à la magnifique campagne de désinformation orchestrée par HQ que les citoyens continuent de l’accepter.

Pour en savoir davantage sur les compteurs de nouvelle génération, les personnes intéressées peuvent visiter le site Web Refusons.ca.

Maria Acosta, B.Sc.

Porte-parole de Basses-Laurentides refuse