CNC-Frais de lecture réduits: numériques et électromécaniques

Avant de sauter de joie, rappelez-vous que nous payons déjà TOUS les frais de lecture, même ceux avec un CI ou un CNC…maintenant c’est au tour des presque 130 000  abonnés qui ont conservé leur compteur électromécanique de payer en double les frais de lecture.

La Décision de la Régie sur la demande d’approbation provisoire faite par Hydro le 19 juillet a été mise en ligne le 22 juillet.

http://publicsde.regie-energie.qc.ca/…/R-3964-2016-A-0014-D…

En résumé : Au lieu du 115$ qu’Hydro voulait charger à titre de «Frais liés à l’inaccessibilité du compteur», la Régie les a fixés à 85$ pour compenser les coûts des démarches faites par Hydro pour tenter de persuader les récalcitrants – à noter que lorsqu’un client se décidera à demander le non communicant, ce frais d’installation ne lui sera pas à nouveau chargé :

«En conséquence, la Régie juge raisonnable de fixer les frais liés à l’inaccessibilité du compteur à un montant de 85$.» (page 17)

Les frais de relève mensuelle ont aussi été autorisés (au tarif actuel de 5$ puisque la baisse à 2.75$ ne surviendra que plus tard, soit après la décision de la Régie à ce sujet au début de 2017) et le tout est entré en vigueur ce 25 juillet 2016. Les clients en seront avisés tel qu’indiqué dans la version amendée de l’Article 13.1.1 des conditions de service qui se lit désormais comme suit (pages 17 et 18) :

« Si l’installation électrique est monophasée et d’au plus 200 A et que le client :

• Refuse ou néglige de donner accès à l’appareillage de mesure autre qu’un compteur de nouvelle génération pour qu’Hydro-Québec le remplace par un compteur de nouvelle génération; ou

• N’effectue pas les travaux requis pour permettre le remplacement du compteur ou pour rendre conforme son installation électrique;

les « frais liés à l’inaccessibilité du compteur » ainsi que les « frais mensuels de relève » indiqués à l’article 12.4 des Tarifs deviennent applicables après huit jours francs de l’envoi d’un avis par Hydro-Québec, si le client n’a pas apporté les correctifs nécessaires.

Les « frais mensuels de relève » cessent de s’appliquer lorsqu’Hydro-Québec procède au remplacement du compteur par un compteur de nouvelle génération ou lorsque le service est interrompu en vertu de l’article 12.3, selon la première de ces éventualités à survenir ».

Publicités

Les mamans qui se soucient – Moms Who Care

Message de Frank Clegg du C4ST

Les mamans qui se soucient – Moms Who Care

Aujourd’hui, nous lançons la campagne la plus importante à ce jour pour C4ST, et pour tous les Canadiens préoccupés par le rayonnement sans fil. La cible ce sont les « Mamans » canadiennes. L’action est d’avoir les mamans concernées envoyer un courriel à leur député et au ministre de la Santé Jane Philpott grâce à notre nouveau site Web de la campagne. Bien que la campagne est dirigée vers les mamans surtout, tous les Canadiens intéressés, y compris les enfants, peuvent envoyer un courriel.

Nous avons besoin de votre aide.

Le 18 juin 2015, nous vous avons envoyé un courriel lorsque le Comité permanent 2015 sur la santé (HESA) a présenté son rapport « RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE ET RADIOFRÉQUENCE LA SANTÉ DES CANADIENS » avec 12 recommandations importantes à la Chambre des communes. En raison de l’élection étant appelée en août 2015, l’obligation pour le gouvernement de répondre au rapport a été annulée.

Au cours des derniers mois, C4ST a eu des rencontres individuelles avec plus de 30 députés. En raison de certaines de ces discussions, le mercredi 15 juin 2016, le député Bill Casey (Cumberland-Colchester) président du nouveau HESA, a présenté le même rapport sur le Code de sécurité 6 à la Chambre des communes actuelle demandant une réponse officielle du gouvernement. Nous remercions le député Casey, le député John Oliver (Oakville) et les autres membres du comité actuel de l’HESA pour leur décision de présenter ce rapport au 42e Parlement.

Le gouvernement actuel a maintenant 120 jours pour répondre, bien que le ministre de la Santé, le bureau de Jane Philpott, devrait recevoir une copie du rapport un mois avant (mi-septembre).

La réponse du gouvernement sera un bon indicateur à savoir si elle a l’intention d’agir sur les recommandations et la science fondée sur des preuves qui montrent que le Code de sécurité 6 est défectueux, et ne protège pas les Canadiens. C’est l’occasion d’encourager le gouvernement libéral de prendre des mesures pour protéger les enfants canadiens contre les dangers de l’exposition au rayonnement sans fil.

Le ministère de la Santé et votre député doivent apprendre que vous êtes concerné.

Pour envoyer votre courriel — CLIQUEZ ICI

(n.d.e. : Pas évident même en anglais. Descendez le texte jusqu’à TAKE ACTION où vous trouverez ce texte en anglais : Sélectionnez le sujet que vous intéresse le plus et envoyez un courriel  au ministre de la Santé et votre député. –Select the area you are most interested in e-mailing the Minister of Health and your MP about.

Vous avez quatre sujets : Education and Awareness/ Éducation et sensibilisation, Electrosensitivity / Électrosensibilité, Health Canada’s process/ Le processus de Santé Canada et Research / La recherche. Vous devez en choisir un et suivre les instructions. Dans mon cas, j’ai choisi « Électrosensibilité » et simplement traduire le texte ( Code de sécurité) et envoyé à la ministre de la santé Mme Jane Philpott Jane.Philpott@parl.gc.ca et à votre député fédéral http://www.parl.gc.ca/Parliamentarians/fr/members , dans mon cas Ramez.Ayoub@parl.gc.ca qui siège dans le nouveau comité de l’HESA.)

Notre campagne Moms Who Care se concentre sur trois principales demandes. C4ST demande au ministre Philpott de :

  1. Fournir une réponse précise et complète concernant le rapport 2015 HESA
  2. Mettre en œuvre toutes les recommandations 2015 HESA du rapport « RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE ET RADIOFRÉQUENCE LA SANTÉ DES CANADIENS »
  3. Appeler à une révision complète de mise à jour du Code de sécurité 6, les lignes directrices de Santé Canada concernant l’exposition au rayonnement sans fil, basé sur la science fondée sur des preuves considérables qui ont été rendues publiques au cours des 12 derniers mois.

S’il vous plaît consulter le site Web créé spécialement pour cette campagne à http://www.MomsWhoCare.ca et envoyer un courriel à votre député et ministre Philpott indiquant vos préoccupations. Alors, s’il vous plaît partagez la campagne avec toutes vos familles, amis et voisins. Nous avons reçu des commentaires de plusieurs députés au fait que les courriels individuels ont un impact beaucoup plus important pour eux que des pétitions pour déterminer ce qui est important pour les électeurs dans leur circonscription.

Nos pages de médias sociaux pour la campagne Moms Who Care:

http://www.facebook.com/MomsWhoCareCanada

http://www.twitter.com/MomsWhoCareC4ST

Nous vous encourageons à prendre quelques minutes et envoyer un courriel à votre député et ministre de la Santé leur demandant de fournir une meilleure protection des Canadiens contre les effets nocifs du rayonnement sans fil.

———

Certains Q et R.

Q : Pourquoi ne pas avoir fait le lancement simultané en français?

R : C4ST y travaille sur ceci maintenant. Malheureusement, les efforts nécessaires pour créer le nouveau site de la campagne, mettre à jour notre site principal, et la création de la campagne de médias sociaux, nous ne sommes pas en mesure de créer la campagne française dans le temps. Si quelqu’un peut se porter volontaire pour nous assister s’il vous plaît envoyer un courriel à frank@c4st.org

Q : Quel est le délai pour la campagne Moms Who Care?

R : Les courriels doivent arriver avant le 15 septembre 2016.

Réponse de Santé Canada au rapport HESA est dû le 15 octobre 2016. Nous avons été informés que le bureau du ministre examinera la réponse d’environ 30 jours avant l’échéance.

Q : Qu’est-ce qui se passe en ce qui concerne les e-pétitions?

R : L’outil de pétition en ligne (e-pétitions) est un outil qui sert que gouvernement du Canada. Toutes les e-pétitions pertinentes n’auraient pas été lues à la Chambre des communes qu’après le 15 octobre, qui est bien au-delà de la date limite pour la réponse.

Q : N’a pas Santé Canada complété récemment un examen du Code de sécurité 6?

: L’examen du Code de sécurité 6 a été achevé en 2013. Dans son témoignage devant le comité 2015 HESA, le Dr James McNamee, le scientifique de Santé Canada responsable du Code de sécurité 6 a référencé que les études scientifiques de 2010 et 2011. Dans la dernière année, il y a eu des preuves scientifiques importantes fournissant un appui plus solide pour notre cas que le code de sécurité 6 ne protège pas les Canadiens.

Par exemple, dernièrement  une étude du Programme national de toxicologie (NTP) américain qui a coûté 25 millions de dollars et duré plus de dix ans, aurait révélé que les radiations du téléphone cellulaire augmentent le taux du cancer du cerveau chez les rats. C’est-à-dire que le risque de tumeur cérébrale, du nerf auditif ou des glandes salivaires est jusqu’à cinq fois plus élevé chez les gens qui adoptent le cellulaire avant l’âge de 20 ans. ([Adapté de Microwave News].

n.d.e.: Le cellulaire cause les mêmes tumeurs chez les rats que chez les humains, selon une nouvelle étude fédérale américaine

En outre, la récente synthèse du C4ST de quelques 60 études montre des dommages biologiques au niveau ou au-dessous des niveaux actuels du de Code de sécurité 6.

Merci comme toujours de votre du soutien et des actions constantes.

Frank Clegg

CEO — C4ST