Article dans Le Nouvelliste

Le Nouvelliste – Compteurs intelligents: un professeur de l’UQTR s’invite dans le débat

Hydro-Québec réagit à un article paru dans Le Nouvelliste

Basses-Laurentides refuse réagit à la lettre d’HQVersion détaillée: Le regroupement citoyen Basses-Laurentides refuse rectifie les propos d’HQ.

Rosemère, le 8 novembre 2014 – Le regroupement citoyen Basses-Laurentides refuse réagit à la lettre d’HQ et rectifie les faits.

Sachez non seulement qu’HQ finance (aussi bien directement qu’indirectement) les études, mais les influence également en envoyant son médecin-conseil, Michel Plante, participer à des colloques où des décisions sont prises sur les effets non thermiques des champs électromagnétiques. (CEM) Après tout, notre société d’État détient le quasi-monopole de cette province et, par conséquent, se trouve à être responsable des effets produits par ses lignes haute tension. De plus, Michel Plante a été un collaborateur de longue date de Michael Repacholi, coauteur d’une des études mentionnées par HQ lors de la présentation devant la régie et qui a été trouvé coupable de liens étroits avec l’industrie et destitué de son poste au WHOIEMFP. À ce jour, les données de l’étude du Pr G. Theriault : Association between Exposure to Pulsed Electromagnetic Fields and Cancer in Electric Utility Workers in Quebec, Canada, and France (1994)., financée par HQ, sont interdites aux chercheurs.

 Jusqu’à aujourd’hui, aucune étude n’a été publiée sur les effets des rayonnements des CI ou de leurs infrastructures sur l’humain ou les animaux. Il faut des décennies pour avoir des statistiques valables lors d’une étude épidémiologique. Le déploiement des CI ne fait que commencer.

La Société royale du Canada a dû retirer trois réviseurs du Code 6, notamment Daniel Krewiski, accusé de conflits d’intérêts majeurs. Deux scientifiques indépendants du comité de révision de cette Société, faisant partie des sept réviseurs officiels, affirment que la révision était incomplète et des données pertinentes ont été délibérément écartées.

Le rapport du CRIQ a démontré qu’à un mètre de distance, les salves sont de 55 000 µW/m2.

Pour ce qui est des 125 millions de CI déjà installés dans le monde, ils ne sont pas tous à radiofréquences (RF). Particulièrement en Europe, le déploiement est au ralenti et plus de 40 % des pays n’ont pas l’intention de les installer. L’industrie se dirige donc vers l’Asie, vu qu’en Amérique du Nord, le déploiement est retardé par l’opposition citoyenne ainsi que la coupure des subventions du gouvernement américain.

Même HQ admet que le déploiement ne sera terminé qu’en 2018. Nous, les citoyens, nous pouvons arrêter ce déploiement, mais seulement si la volonté de s’y opposer est présente. C’est malheureusement grâce à la magnifique campagne de désinformation orchestrée par HQ que les citoyens continuent de l’accepter.

Pour en savoir davantage sur les compteurs de nouvelle génération, les personnes intéressées peuvent visiter le site Web Refusons.ca.

Maria Acosta, B.Sc.

Porte-parole de Basses-Laurentides refuse

Publicités

Une réflexion sur “Article dans Le Nouvelliste

  1. Wow! Madame Acosta…. J’aurais pas pu dire mieux! Et je suis totalement d’accord avec vos propos. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s