La Californie savait les compteurs « intelligents » nocifs

Conseillé par l’ancien médecin responsable des études sur les radiations à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à l’institut de recherche des compagnies d’électricité américaines (EPRI), l’État américain offre l’option du compteur mécanique non émetteur de micro-ondes qu’Hydro-Québec prétend non disponible.

Les gens devenus intolérants aux champs électromagnétiques (CEM) devraient pouvoir conserver leur compteur électromécanique (analogique) plutôt que de se faire imposer un compteur « intelligent » électronique (numérique) émetteur de radiofréquences (RF), avouait en 2010 l’ancien président de la Commission des services publics de la Californie (CPUC) dans un courriel saisi grâce à un mandat de perquisition. La missive de Michael Peevey était adressée à nul autre que Brian K. Cherry, vice-président du grand fournisseur d’énergie Pacific Gas & Electric (PG&E), de San Francisco. En janvier 2015, des enquêteurs du bureau du procureur général californien ont saisi leurs ordinateurs dans le cadre d’une enquête criminelle. Les deux hommes sont soupçonnés de collusion et de corruption dans la nomination d’un magistrat favorable à une demande de hausse de tarif générant des revenus de 1,3 milliard $.

Depuis le début de leur déploiement en 2006 un peu partout dans le monde, les gouvernements et les services publics d’électricité, d’eau et de gaz ont toujours prétendu que les compteurs intelligents ne présentaient aucun danger pour la santé publique. Et ce, malgré les milliers de plaintes d’usagers et de médecins qui rapportent une foule de cas de symptômes d’hypersensibilité électromagnétique (HSEM) aggravés ou apparus après l’installation de ces émetteurs de micro-ondes pulsées (lire les témoignages déposés par des Québécois à la Régie de l’énergie du Québec). Or, le 6 septembre 2010, Peevey écrivait à Cherry au sujet de ces compteurs dits de nouvelle génération : « Il y a vraiment des gens qui ressentent de la douleur (ou autre symptôme) liée aux CEM, et plutôt que de les voir devenir hystériques, je les laisserais discrètement tranquilles. »

Dossier complet comprenant

Publicités

Une réflexion sur “La Californie savait les compteurs « intelligents » nocifs

  1. A reblogué ceci sur Contre Les Compteurs Émetteurs de Radio-Fréquenceset a ajouté:
    La Californie savait les compteurs « intelligents » nocifs

    Conseillé par l’ancien médecin responsable des études sur les radiations à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à l’institut de recherche des compagnies d’électricité américaines (EPRI), l’État américain offre l’option du compteur mécanique non émetteur de micro-ondes qu’Hydro-Québec prétend non disponible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s