Ouverture de la barrière hématocéphalique en 10 min

Barrière hemato-encepah

Vous utilisez un cellulaire pendant plus de 10 min, votre BHE s’ouvre, le saviez vous?

— Le scandale sanitaire de l’étude COMOBIO (COmmunications MObiles et BIOlogie).

— Les principaux responsables du scandale COMOBIO sont ceux, certainement sous pression des opérateurs qui ont financé pour partie l’étude, qui ont nommé comme directeur de ce programme scientifique le Dr Bernard Veyret, personnage en multiconflits d’intérêts suivant sa DPI.

Cette étude était financée non pas par les opérateurs ou les fabricants de mobiles, mais par les ministères de la Recherche et de l’Industrie, auxquels étaient associés des chercheurs de tous horizons : Alcatel, Bouygues Telecom, Cegetel, les Écoles nationales supérieures des télécommunications (ENST) de Paris et de Brest, France Telecom, l’Institut des relations publiques et de la communication (Ircom) de Limoges, Sagem, Supélec et les universités de Bordeaux, Marseille, Nîmes, Orsay et Rennes

… Madeleine Bastide, une universitaire qui s’est elle aussi penchée sur les problèmes des radiofréquences émises par les mobiles. « D’après vous, qui finance l’équipement des laboratoires de recherche? J’ai travaillé une fois avec un industriel : il a refusé de publier mes résultats. à partir du moment où France Telecom fait partie du comité de pilotage de Comobio, comment parler d’indépendance? », s’emporte-t-elle. Comment, a contrario, obtenir des preuves de sujétion?…

Le chat a sorti du sac : aucun doute que la barrière hématoencéphalique est ouverte par les CEM. Une utilisation d’un cellulaire pendant 10 minutes est suffisante. Si vous vous faites vacciner contre la grippe ou l’hépatite B ou si vous allez chez le dentiste pour une réparation en amalgame ou si vous avez des amalgames et vous mastiquez ou buvez ou même si vous n’avez pas d’amalgame, mais vous mangez du poisson dans les trois mois à six mois avant d’avoir utilisé votre cellulaire pendant dix minutes, le mercure est en circulation et maintenant il va se déposer dans votre cerveau.

Extraits :

« On observe alors un bouleversement complet de la synthèse des protéines dans le cerveau pour un DAS moyenné sur le cerveau de 1,5 Watt/kg et une durée de 40 minutes, selon les mêmes procédés de dosimétrie mis au point par France Telecom. Ce DAS se situe dans la fourchette des téléphones portables.

Il existerait donc une influence des micro-ondes pulsées sur le fonctionnement cellulaire dans le cerveau, mais sans doute aussi dans d’autres parties de l’organisme puisque la perméabilisation des vaisseaux a également été observée au niveau de la dure-mère, et ce de façon encore plus importante.

Ce phénomène demeure une pathologie et est défini comme tel. Il provoque inévitablement des troubles au niveau du fonctionnement cellulaire cérébral. 

À titre d’exemple, le glutamate, la dopamine ou encore l’adrénaline circulante doivent être strictement confinés au compartiment intravasculaire et donc en aucun cas passer dans le cerveau, ce qui risque de se produire en cas d’ouverture de la barrière.

L’effet migraineux du téléphone portable chez l’homme en constituerait la preuve : l’étude réalisée à Singapour, présente dans mon rapport et dont il a malheureusement été fait peu de cas, montre que les personnes utilisant une oreillette sont moins sujettes à ce genre de phénomènes.

Si le lien mis en évidence dans cette étude existe effectivement entre migraine et téléphone mobile (les antennes étant encore une fois exclues de ce discours, les DAS utilisés étant inférieur au seuil en dessous duquel rien n’est observable), la perméabilisation vasculaire due aux micro-ondes et observée dans la méninge peut en être la cause.

Si l’on parvient à établir que les protéines de choc thermique jouent un rôle dans l’apoptose, la cancérogenèse ou l’inflammation, il faut alors se montrer prudent et inquiéter les personnes fortement consommatrices de téléphonie mobile. 

L’ouverture de la barrière hématocéphalique relève du pathologique et non du biologique. Il en va de même lorsque la synthèse des protéines de choc thermique augmente de manière inconsidérée : ceci reflète une attitude stressée et un dysfonctionnement cellulaire. »

Pourquoi on vous parle du cellulaire et pas des compteurs? Parce que personne n’est en train d’étudier les effets des CI sur la santé humaine et les études sur le cellulaire, qu’utilise la même fréquence (900 MHz) que les CI sont valables pour les CI. La différence est que le cellulaire affecte surtout le cerveau, pendant que le CI tout le corps.

Gardez cette info en mémoire: mal de tête en présence d’un CI égale à votre barrière hématocéphalique ouverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s